Qu'est-ce que le capitalisme durable ?

Définitions et concepts du capitalisme

Histoire du capitalisme

Le socialisme

Thématiques connexes

Développement durable

Droit et fiscalité

Finance et crédit

Convention collective

L'isolation des combles

Les combles perdus sont parfois considérés comme inutiles, mais il ne faut les négliger, notamment en ce qui concerne l'isolation. Voici l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur l’isolation des combles perdus.

Pourquoi isoler ?

Contrairement à certaines idées reçues, l’isolation thermique ne sert pas que pour l'hiver. En été, elle permet également de maintenir les températures et ainsi un meilleur confort de vie. Autre cliché ne correspondant pas à la réalité, un mur épais ne constitue pas nécessairement une bonne isolation. Ainsi un mur de 50 cm isolera-t-il moins bien que 10cm de mur avec un bon matériau d’isolation. L'avantage des murs épais est d'éviter les changements rapides de température. On retrouve la même erreur avec la densité puisque la perte de chaleur par conduction est même aggravée lorsque l'isolant est dense. Ainsi la laine minérale est-elle un isolant très peu dense et aux excellentes performances. C'est aussi pourquoi nombre de matériaux possèdent des cavités remplies d'air, ce qui forme une barrière efficace à la transmission de la chaleur. Au regard de l'écologie, les produits nocifs servant autrefois de liant entre les fibres des matériaux isolants ne sont plus utilisés et l'usage d'isolants naturels s'est beaucoup accru. En réalité, le critère le plus important est la conductivité thermique : une conductivité faible signifie une bonne résistance thermique et donc un frein à la fuite de chaleur.

crédit photo : isolation des combles

L'isolation des combles perdus

Rappelons tout d’abord la définition des combles perdus : ils correspondent à un espace « perdu », souvent inutilisé, car réduit par la charpente ou avec un trop faible hauteur de toit. On considère en général que les combles sont perdus lorsque la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80m et l’angle formé avec la toiture inférieur à 30 %. Si les combles sont dits « perdus », ils peuvent toutefois être aménagés en utilisant différents méthodes d’aménagement des combles, et dans tous les cas ils peuvent servir à garantir l’isolation de la toiture de l'habitation. Les combles perdus deviennent alors un espace primordial pour l’isolation, avec un grand potentiel d’économies d’énergie, sachant que 30% des pertes d’énergie dans une maison passent par les combles.

Les informations utiles avant d'isoler ses combles

Les déperditions de chaleur causées par la toiture s'élèvent à plus de 30% des pertes énergétiques d'un bâtiment. La chaleur a en effet a tendance à monter et à s’accumuler au niveau de la toiture. Sous les combles, la différence de température avec l’extérieur est la plus forte. C'est pourquoi l'isolation des combles peut permettre d'économiser de 15 à 20 % de la facture de chauffage.

Certaines normes doivent être respectées, en particulier si l'on veut disposer des aides des prime-énergie. D'une part, ne sont éligibles que les bâtiement ayant plus de deux ans d'existence. Par ailleurs, il faut confier les travaux à un artisan labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), lequel doit certifier que la quantité d’isolant déposée permet d’atteindre la résistance thermique R nécessaire. Enfin, le matériau choisi doit être certifié pour ses qualités techniques.