A quoi sert une complémentaire santé ?

En cas de dépenses de santé, qu'il s'agisse de maladie, d'un accident ou d'une maternité, tout le monde en France est couvert par la Sécurité sociale. Toutefois, cette assurance santé obligatoire ne prend pas en charge tous les frais supportés. C'est là qu'intervient la complémentaire santé. Elle complète les remboursements pris en charge par l'assurance maladie obligatoire pour qu'au final, la plus grande part des dépenses de santé soient remboursées. Le remboursement est en général total pour les consultations, les achats de médicaments, l’hospitalisation, les frais pour l'optique et les soins dentaires. La plupart des mutuelles prennent également en charge des prestations non remboursées par l’assurance maladie obligatoire telles que l’ostéopathie, les implants dentaires, les vaccins, les médicaments non remboursables, voire même l’opération de correction de la myopie. Des services associés comme l'assistance, la prévention et le suivi personnalisé sont également proposés. Compte tenu de la grande variétés de complémentaires santé, il est recommané de choisir l'une de celles dont le niveau de couverture correspond à nos besoins.

Combien une complémentaire santé rembourse-t-elle ?

En général, une complémentaire santé complète les remboursements de l’assurance maladie obligatoire.

Le remboursement de l’assurance maladie obligatoire

L’assurance maladie obligatoire fixe pour chaque acte ou pour chaque produit une base de remboursement correspondant à son tarif de référence, ainsi qu'un taux de remboursement. Sauf si le taux est à 100 %, l’assurance maladie obligatoire rembourse un montant inférieur à la base de remboursement. La différence s'appelle selon les cas le ticket modérateur ou bien la franchise ou participation forfaitaire. A noter qu'il peut également y avoir un dépassement entre le prix prévu pour les prestations et le prix finalement payé.

Parfois, la base de remboursement est beaucoup plus faible que les dépenses de santé réellement supportées. On trouve par exemple le cas des lunettes ou des prothèses dentaires et auditive. C'est dans ce cas qu'intervient la complémentaire santé. Selon les conditions, elle rembourse tout ou partie du ticket modérateur et du reste du montant non couvert par la Sécurité Sociale, mais en général ni la franchise, ni la participation forfaitaire

Pour plus d'infos

http://www.developpementdurable.org - Vers un développement soutenable